12
Mar

La folie du drone, en Martinique … et ailleurs

Il suffit d’écouter la radio, de regarder la TV ou de se connecter sur internet pour en avoir la preuve, le drone devient un phénomène de société. Il en est de même en France métropolitaine que dans les DOM et, bien sûr, ici en Martinique. Les ventes explosent dans les boutiques et sur le web, les médias usent et abusent des images et nous ne sommes qu’au début de l’aventure !

L’humanité et l’appropriation du ciel

icareAu plus loin que l’on puisse remonter dans notre histoire, on retrouve des signes de l’intérêt important de l’homme pour le ciel … et plus spécialement pour essayer de se l’approprier en volant. Notre condition « terrestre » nous imposant une vie en 2 dimensions ne nous contente manifestement pas et il suffit de se plonger dans la mythologie grecque pour s’apercevoir que Icare n’était pas le seul à vouloir dompter les cieux. D’ailleurs, tout un pan de la recherche et de l’industrie est totalement concentrée sur ce rêve. L’aéronautique en premier lieu, mais aussi les sports ou les loisirs s’attaquent à la sustentation.

Mais, jusqu’il y a encore peu de temps, seuls quelques privilégiés pouvaient prétendre dompter la gravité. Les pilotes, les parapentistes, les deltaplanistes …. et quelques autres fous géniaux. L’aéromodélisme, avec l’avion et l’hélicoptère radiocommandés, a commencé à ouvrir un peu la conquête du ciel à un public plus large. Mais la pratique de ces appareils est complexe, demande de la place, est bruyante et salissante du fait des moteurs thermiques.

La révolution du drone

Le drone, dans sa version civile et de loisir, propose une approche totalement simplifiée du vol. Les machines électriques vendues pour les particuliers sont plug & play et leur pilotage est d’une simplicité enfantine. Vous achetez un appareil, vous le sortez de sa boite, vous branchez la batterie … et il est prêt à voler ! Les aides au pilotage, comme la stabilisation par GPS et baromètre, rendent l’utilisation particulièrement simple : vous lâchez la radiocommande et le drone reste en stationnaire en attendant de nouvelles instructions.

FPV droneLe drone de loisir, ou multirotor (terme permettant de le différencier des appareils militaires) est une forme de démocratisation extrême de l’accès au ciel. On fait voler l’appareil et grâce à la vidéo on voit ce qu’il voit. On a l’impression de voler par procuration … sans aucun risque pour son intégrité physique ! (enfin, presque, on verra cela plus loin).

C’est une véritable révolution et nous n’en sommes qu’au tout début. Pour l’instant une immense majorité de la population pense que c’est un appareil de geek. Mais le jour où ces mêmes personnes comprendront que pour moins de la moitié du prix d’un Iphone on peut faire voler un appareil et prendre des photos et des vidéos avec, sans aucune connaissance préalable, ça va devenir de la folie. Et ce jour là, en Martinique, il sera plus probable de prendre un drone sur la tête qu’une noix de coco !

Le revers de la médaille

Ce tableau idyllique omet cependant quelques risques.

Le premier d’entre est la cohabitation entre les multirotors et les autre appareils dans le ciel. La multiplication des drones et l’utilisation grand public, sans information sur les risques, va poser des problèmes important à court terme. Et les accidents risquent d’être vraiment horribles. A ce sujet, vous pouvez lire notre article sur la règlementation des drones de loisir.

Le second est la sécurité des gens au sol. La technologie qui anime ces machines est complexe et la fiabilité pas toujours évidente. Plus il y aura d’appareils en l’air, plus il en tombera ! c’est mathématique.

Le dernier est la sécurité des utilisateurs. Des hélices en carbone qui tournent à 10.000 tours/minute, c’est dangereux. Le terme qui vient à l’esprit pour faire prendre conscience du danger est « hachoir volant » ! Le web pullule de vidéos hémorragiques et sanguinolentes sur des usagers imprudents. Voici par exemple ce que peut faire le DJI Phantom, drone le plus vendu :

On le voit, le drone va probablement modifier profondément notre relation dans notre espace. Il ouvre à beaucoup de monde un accès rapide et simplifié à cette troisième dimension qui nous obsède depuis de millénaires. C’est un engin fantastique dont on ignore encore tout le potentiel. Mais, cette révolution n’est pas sans conséquence et les pouvoirs publics vont devoir tout mettre en oeuvre pour informer les utilisateurs et canaliser la pratique sous peine de gros problèmes.

Et vous, vous en pensez quoi des drones ? votre avis nous intéresse ! n’hésitez pas à commenter en bas de l’article 😉

Vous avez besoin d’une prestation d’image aérienne par drone en Martinique ou dans la Caraïbe ? Appelez-nous au 0696.95.58.75, nous avons une solution pour vous !

Pas de commentaire

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Contact