20
Fév

Devez-vous faire de la pub TV pour votre entreprise ?

Nous poursuivons aujourd’hui notre série d’articles dédiés à l’utilisation de la vidéo dans la stratégie de communication des entreprises. Vous pouvez trouvez le premier article de la série ici : La communication par la vidéo pour les entreprises

Les territoires insulaires éloignés (DOM/TOM/COM) fonctionnent sur des modèles souvent différents de la métropole en ce qui concerne la publicité sur les supports audiovisuels. Cela est essentiellement dû au fait que les audiences limitées (en volume) des diffuseurs TV locaux permettent des tarifs d’achat d’espace très bas. D’autant plus lorsque l’un des 2 principaux diffuseurs est un groupe public pouvant se permettre de casser un peu les prix sans que sa survie ne soit remise en cause. Bonne affaire me direz-vous …. je vous répondrai que ce n’est pas systématique.

L’achat d’espace n’est qu’une partie du budget d’une campagne de publicité TV.

Il faut bien comprendre que l’achat d’espace n’est qu’une composante du coût d’une publicité à la TV et que les tarifs très bas pratiqués dans ce domaine n’ont aucune influence sur la qualité de votre film ni sur l’image de votre entreprise. Par contre, pour les 2 autres coûts qui sont celui de votre agence de pub, qui doit vous proposer un concept et écrire votre film, et celui de la production de ce film, la course au prix le plus bas peut avoir des conséquences désastreuses. Parce que, soyons clair, un film mal écrit et/ou mal réalisé égratignera à coup sûr l’image de votre société, ce qui va à l’encontre absolue de l’idée de départ qui consiste au contraire à la promouvoir, et ce quelque soit le prix que vous avez payé pour la diffusion !

Et c’est là que se situe le nœud du problème. Soit vous avez les moyens de rémunérer une bonne agence qui vous proposera un concept abouti ET une boite de prod qui mettra en image ce concept dans les règles de l’art avec toute la qualité et les moyens nécessaires et alors rien ne s’oppose, au contraire même, à ce que vous profitiez de l’aubaine des tarifs d’achat d’espace. Soit la partie achat d’espace a grévé une bonne partie de votre budget, et vous prenez le risque de vous retrouver avec un film bas de gamme qui vous fera plus de mal que de bien !

Sur des grands territoires, il est très souvent plus cher d’acheter du temps d’antenne que de produire le film, alors qu’ici, c’est moins flagrant et parfois l’inverse.

Contrairement à la métropole, où les coûts d’achat d’espace représentent une grande majorité du budget alloué à une campagne de pub TV, ici ce poste a moins d’importance dans ce budget. Ce qui créé une incompréhension importante de la part des chefs d’entreprise qui refusent de mettre plus d’argent dans la conception du film que dans sa diffusion.  Et ça, comme je l’ai expliqué plus haut, c’est une véritable erreur stratégique.

Il faut être logique, il n’y a pas de raison valable pour que le coût de production d’un film soit plus faible ici qu’en métropole à qualité équivalente. Il y aurait même des raisons pour que ce soit plus cher avec très peu de prestataires locaux. Pourtant, en moyenne, c’est le cas. C’est souvent parce qu’il s’agit de films peu ambitieux, la plus part du temps de l’animation 2D simple. Pour le reste, à quelques exceptions près, c’est que l’exigence des clients est bien plus basse ici, ce qui donne des films de qualité assez modeste (euphémisme). Et le plus souvent, les sociétés de production sont obligés de faire avec des bouts de ficelle, en équipes réduites. Le seul avantage est la beauté et la gratuité des décors, qui devraient permettre de faire des films vraiment très beau si les entreprises acceptaient d’y mettre le budget.

Pour vous donner un ordre d’idée, on produit aujourd’hui en Martinique des films destinés à de la pub TV (hors animation 2D/3D) à partir de 5.000€ environ (parfois moins), soit un budget plusieurs fois inférieur aux tarifs entrée de gamme en métropole.  Autant dire qu’à ce tarif là, on ne peux pas avoir d’acteurs ni de grosse caméra et matériel et il est très difficile de mettre en oeuvre un concept destiné à promouvoir l’image et à faire connaitre une entreprise dans de bonnes conditions. Pour espérer avoir un film correct, avec une image travaillée, un scénario et une mise en scène de qualité, sans trop de décors et avec 1 ou 2 acteurs, il faut compter au minimum 15.000€ et le plus souvent 25.000 à 30.000€. Vous voyez le déséquilibre, lorsqu’un diffuseur vous propose les 10 spots pour quelques milliers d’euros !

Devenir annonceur TV, ce n’est pas un choix anodin. On s’expose à une visibilité importante qui aura d’excellentes retombées en cas de bonne campagne. Mais dans le cas inverse ce sera, au mieux, de l’argent jeté par la fenêtre. Sans compter qu’un film de ce genre est le plus souvent one shot et qu’il est difficile de le réutiliser quelques mois ou années plus tard. Donc, si vous avez un budget trop limité, envisagez les autres solutions de la communication audiovisuelle, à savoir le film institutionnel que vous pourrez utiliser sur une longue période ou encore le film de buzz pour les réseaux sociaux qui ne vous coutera pas très cher et vous donnera une image moderne.

Bref, ne cédez pas au chant des sirènes de la télévision si vous devez le faire dans de mauvaises conditions !

Si vous voulez en discuter avec nous, un seul numéro : 06.96.95.58.75

Dans le prochain article de la série, nous aborderons le sujet du film institutionnel.

Pas de commentaire

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Contact